Paroles aux CM

Aphtal CISSE, Community Manager au Togo.

 

Pour le premier article de cette section, nous allons accueillir Aphtal CISSE. Togolais de nationalité. Encore loin de la trentaine, célibataire sans enfants. Il est blogueur à l’adresse http://aphtal.mondoblog.org , qui est un blog hébergé par une plate-forme de RFI. il travaille actuellement à avoir son propre site ; il espère qu’il sera à la hauteur de ses propres attentes. Il est  actuellement Social Media Manager à AG-Partners TOGO.

 

Community Manager Togo

 

CM d’Afrique (CMA) : Aphtal, parle-nous de ton parcours

Aphtal Cissé (AC) : Après un Baccalauréat Option Philosophie & Lettres, j’ai entamé un parcours en Droit Privé, à l’Université de Lomé. Je finirai par obtenir une Licence en Droit dans une Université privée de la capitale. Les stages se sont succédé, en attendant l’ouverture d’un Parcours de Master digne de ce nom. Entre temps, j’ai été retenu sur la plate-forme susmentionnée (http://mondoblogorg)  puis j’ai commencé par animer mon blog… Le début d’une toute autre histoire.

 

CMA : Dis-nous en plus…

AC : Je me suis découvert une nouvelle passion pour l’écriture. Plus je publiais, plus le nombre de lecteur augmentait, et plus ils en demandaient. Je me suis retrouvé au sein d’une communauté dont le noyau dur est mon blog. Il me fallait investir d’autres plateformes pour donner plus d’échos à mes publications, et toucher plus de monde. C’est ainsi que j’ai créé ma première page Facebook, et un compte Twitter. J’ai également fait, par la même occasion, mes premiers pas sur G+. A un moment, il m’a été demandé de gérer la communauté des blogueurs togolais sur les réseaux sociaux. J’ai créé les profils, ajoutés à mes profils personnels et ceux de mon blog.

 

Ma première fois de gagner de l’argent en animant des profils sociaux remonte à 2013. Un ami qui gérait un restaurant m’a demandé des conseils pour avoir des clients et tout ça. Je lui ai proposé une page Facebook, avec quelques idées d’événements, et…ainsi de suite. J’ai ainsi enchaîné quelques petites prestations, jusqu’au jour où il fallait travailler avec une grosse entreprise de la place, qui exigeait de voir des documents fiscaux et tout le tralala administratif, avant toute prestation. C’est ainsi que la société @HashtagTogo fut lancé, avec un ami.

 

Je ne sais pas s’il faut regretter la création hâtive de cette structure, parce que malheureusement, dans un contexte où la communication digitale est méconnue, le plus gros du boulot consistait à convaincre des personnes et des entreprises qui ne percevaient pas encore la pertinence de ce nouveau type de communication. Toujours dans cette optique, il nous est arrivé de faire des prestations complètement gratuites, juste pour prouver à des clients et à des prospects tout ce qui pouvait être fait grâce au web. Parfois, les gens veulent bien communiquer sur le Web, mais ne veulent pas y mettre le prix. Soit parce qu’ils « méprisent » ce que vous faites, soit parce qu’ils ne vous font pas confiance. C’est aussi cela, l’environnement, au Togo. Les entreprises peuvent payer de fortes sommes à des structures de communication traditionnelle qui n’opèrent pas dans le digital, quitte à ces dernières de vous sous-traiter, ou d’essayer elles-mêmes. Ces mêmes entreprises se voient mal vous confier un budget conséquent et relatif à leurs attentes. Ça, c’est dans le cas où vous êtes constitué en entreprise.

 

Après, il y a les CM freelance et certains parmi eux sont de véritables plaies au métier. Aucune stratégie de contenue, aucun réseau d’influence, aucune logique de budgétisation… En vrai, tout le monde est susceptible d’être CM, actuellement. Savoir tweeter, mettre des photos sur un compte Instagram lié à un profil Facebook, et hop. Qu’on soit photographe (amateur ou pro), graphiste (amateur ou pro), développeur (amateur ou pro), on se voit facilement en CM. Parce que bah, y a pas de fac pour en devenir un. La conséquence directe, est que le Community Management est considéré plus comme un passe-temps (même pas une passion) que comme un métier. En tout cas moi, et certains d’entre nous, je le considère comme métier. Et comme tel, il doit non seulement être pris au sérieux tant par ceux qui le pratiquent que par ce qui en ont besoin.

 

Par soucis de perfectionnement, je me suis tapé un second parcours de Licence en Communication Multimédia, en plus des MOOC et autres livres qu’on peut glaner çà et là. Je ne dis pas que tous les CM doivent faire une Licence en Com. Mais moi, cela m’a permis de voir les choses d’une autre manière, et surtout de comprendre certaines demandes de certains clients. Partant de là, j’ai commencé à refuser certains budgets pour certains projets, parce que sinon, jamais on ne prendra ce que nous faisons au sérieux.

 

Se mettre à la place du client, comprendre ses attentes et besoins, réfléchir à quelles plateformes utiliser pour arriver à ces finalités, se mettre à la place des utilisateurs de chacune de ces plateformes, réfléchir comme eux, et penser à du contenu à proposer…c’est un travail de longue haleine que je trouve particulièrement passionnant. Et il n’y a pas plus grande gratification que lorsque la magie opère, lorsqu’il y a adhésion et satisfaction des deux côtés.

 

 

La rédaction.

 

Facebooktwittergoogle_pluslinkedin

Comments

comments

One thought on “Aphtal CISSE, Community Manager au Togo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *